10 Choses à faire avant de partir en Erasmus

Me voici de retour après un peu d’absence sur le blog ! Même si l’année est finie, je ne peux pas encore vous promettre la reprise des publications régulières parce que l’été s’annonce plutôt chargé… Pour autant, ce sont plein de perspectives excitantes et réjouissantes qui m’attendent, et elles feront sûrement l’objet de plusieurs billets dès la rentrée.

En attendant de pouvoir rédiger tous les articles qui me trottent dans la tête, je vous annonce aujourd’hui mon départ en Erasmus au mois de septembre ! C’est l’un des projets qui a occupé une bonne partie de mon temps cette année, donc je suis ravie d’enfin vous en parler. Je me rends en Espagne pour un semestre, apprendre la langue de Cervantes, manger des tapas et surtout réaliser un objectif que je m’étais fixée il y a des années : partir étudier seule à l’étranger pendant plusieurs mois.

Pour faciliter votre départ si vous aussi vous commencez prochainement un Erasmus, je vous partage aujourd’hui les 10 choses auxquelles penser lorsqu’on part à l’étranger. Elles sont d’ailleurs valables pour n’importe quel type de voyage longue durée !

Carnet to do list et passeport préparer départ Erasmus

1. S’informer sur les assurances possibles


Que vous partiez en Europe ou en dehors, pensez bien à vous renseigner sur les offres d’assurances qui existent. La CEAM couvre certains frais en Europe, mais en fonction de vos besoins, elle peut vite s’avérer insuffisante. Rapprochez-vous alors de votre organisme d’assurance ou de votre mutuelle pour comparer les différents forfaits existants. Des organismes privés existent également, permettant de souscrire à des contrats pour des durées limitées, couvrant tous les besoins qu’on peut rencontrer à l’étranger.

2. S’assurer que sa carte bancaire est utilisable à l’étranger


On n’y pense pas forcément, pourtant un petit rendez-vous avec votre banque peut être nécessaire avant un départ à l’étranger. Votre carte permet-elle un rapatriement ? Combien d’espèce pouvez-vous retirer chaque semaine ? Avez-vous des frais lors de vos paiements à l’étranger ? Autant de questions qu’il faut poser bien en amont si jamais un changement de carte ou de contrat est à envisager !

3. Réaliser un bilan santé


Celui-là est d’autant plus important si vous partez très loin de chez vous ! Pensez à prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste pour faire un check-up complet (prise de sang, vaccins éventuels, prescription d’une trousse de secours…), mais également chez des médecins spécialisés qu’il sera plus difficile de consulter une fois à l’étranger. Filez donc chez votre dentiste, ophtalmologue, gynécologue ou encore dermatologue pour être sûr d’être en pleine forme avant votre départ.

4. Vérifier que ses papiers d’identité sont à jour


Imaginez avoir tout préparé : l’inscription à l’université, l’avion, le logement, l’assurance… Et vous rendre compte à quelques jours du départ que ni votre passeport, ni votre carte d’identité ne sont à jour ! Donc on évite les mauvaises surprises et on contrôle tout ça bieeeen avant de partir. On pense aussi à faire son visa si besoin est, car les procédures peuvent souvent être très longues.

5. Réunir les documents administratifs nécessaires


Dès que vous êtes en possession de votre lettre d’admission à l’université, et de tous les documents qui vous seront utiles une fois sur place, mettez-les dans une pochette à conserver précieusement jusqu’à votre départ et à votre arrivée. Pensez aussi à photocopier vos papiers d’identité au cas où vous les perdriez lors de votre séjour. Cela facilitera grandement la déclaration de perte et la réédition de ces derniers. Au cours de votre voyage, gardez tous ces documents dans votre bagage cabine. Ainsi, s’il y a le moindre problème avec votre valise en soute, vous être certain d’avoir vos documents sur vous !

6. Faire les démarches pour obtenir des aides


Qui dit séjour Erasmus, dit forcément bourse Erasmus ! Toutefois, ce n’est pas la seule aide qui existe pour les étudiants. Dans le cadre de stage ou d’études à l’étranger, les collectivités territoriales peuvent aussi octroyer des bourses cumulables avec celle d’Erasmus. Certains organismes privés ou municipalités proposent aussi des aides pour les étudiants en mobilité. Renseignez-vous bien sur toutes ces possibilités avant de partir !

7. Réserver ses billets d’avion/transport


Alors oui, c’est évident, mais dans l’euphorie de partir à l’aventure, on peut parfois oublier l’essentiel. Ainsi, en fonction de votre destination, il peut être avantageux de réserver vos billets le plus à l’avance possible, soit dès que vous connaissez vos dates de rentrée. A contrario, pour des lieux moins éloignés, un billet pris à la dernière minute peut être tout aussi intéressant. Dans tous les cas, essayez de voir les alternatives possibles à l’avion si votre destination le permet. Le train ou le bus ne sont pas toujours plus chers, et ils sont moins polluants. Ces moyens de transport ont en plus l’avantage de permettre le slow travel, soit un voyage plus lent qui permet de mieux apprécier chaque étape !

8. Trouver un logement


Là, il y a deux écoles : ceux qui préfèrent chercher sur place et ceux qui réservent à l’avance. Je fais personnellement partie de cette dernière, option que je trouve plus rassurante.

Si vous souhaitez tenter la première, il faut alors envisager de prendre un logement temporaire le temps de vos recherches. Auberge de jeunesse ou Airbnb, c’est vous qui voyez ! Je vous conseillerais tout de même de repérer quelques logements qui vous plaisent avant votre départ et de demander des visites pour la semaine de votre arrivée. Si les propriétaires ne peuvent pas vous garantir une place (et donc une visite) plusieurs mois à l’avance, il faudra réseauter énergiquement les premiers jours de votre séjour.

Pour ceux qui comme moi ont choisi l’option « sécurité », il existe pléthore de moyens de trouver un logement à distance. Les plus connus sont les groupes Facebook d’Erasmus et les sites spécialisés (souvent fournis par votre université d’origine en fonction de votre destination). Ils permettent la mise en relation directe avec les propriétaires ou locataires actuels, et sont souvent bon marché. Existent également les résidences universitaires ou encore le logement en famille d’accueil. Ces deux dernières sont plus coûteuses, et il faut vous rapprocher de votre université d’accueil qui possède les contacts.

Peu importe la solution que vous choisissez, avant de payer une quelconque avance, assurez-vous du montant exact du loyer, de la situation géographique du logement et des services inclus. Si tout vous convient, demandez un contrat ou un document attestant le versement d’une caution ou d’un premier loyer, ainsi que la réservation de votre place dans la colocation ou la résidence.

9. Préparer ses valises


La partie la plus fun selon moi ! L’année dernière, je vous avais partagé la façon dont j’organisais ma valise cabine en mode Konmari. Cette méthode est idéale pour optimiser ses bagages, surtout pour un long séjour.

Je vous conseille de commencer vos valises au moins deux semaines avant votre départ. Faites une liste de tout ce dont vous auriez besoin sur place, en y incluant les choses qu’il n’est peut-être pas possible de trouver dans le pays où vous allez. Côté vêtements, prévoyez des affaires toutes saisons, même si vous partez dans un endroit connu pour son ensoleillement. Le climat devenant plus qu’incertain avec le temps, vous pourriez être pris au dépourvu. Si votre logement ne dispose pas de linge de maison, pensez aussi à prendre quelques draps et serviettes de bain. Si vous êtes sentimental, n’hésitez pas à emporter des photos ou des petits objets qui vous rappellent votre proches. Ils pourront vous réconforter en cas de mal du pays, surtout les premières semaines. Éventuellement, glissez quelques fournitures de base comme un cahier, une ou deux pochettes ou encore un trieur si vous êtes amenés à prendre vos cours sur papier.

10. Organiser un programme pour les premières semaines


Et la dernière chose à faire lorsqu’on part pour un séjour longue durée : anticiper les premiers jours. A votre arrivée, vous allez découvrir une nouvelle ville, de nouvelles personnes, prendre d’autres habitudes et voguer vers l’inconnu. Quoi de plus normal que d’être un peu déboussolé dans ces moments-là ? Pour faciliter votre transition, imaginez un petit programme, comme lorsque vous partez en vacances. Quelle partie de la ville allez-vous visiter en premier ? Dans quel magasin allez-vous faire vos courses ? Où se trouve la boulangerie la plus proche ? Autant de petits repérages que vous pouvez faire en amont pour être plus serein à votre arrivée, et retrouver un semblant de quotidien avant d’établir une routine bien ficelée.

Quels sont vos conseils pour bien préparer un voyage longue durée ? Avez-vous déjà fait un Erasmus ? Si oui, dans quelle ville ? Aimeriez-vous d’autres articles sur le sujet durant mon séjour ?